Rechercher des documents

Mardi : de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h 00
Mercredi : service Drive
Jeudi :
(uniquement en juillet & août)
de 11 h 00 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 00
Vendredi : de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 18 h 00
Samedi : service drive
Partager "Horaires accueil" sur facebookPartager "Horaires accueil" sur twitterLien permanent
flux RSS de la boite Calendrier des animations
Calendrier
« juillet 2020 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Prochains évènements

Veuillez choisir une langue via le drapeau ou
sélectionner une autre langue via la liste déroulante

 traduction Français->Anglais traduction Français->Portugais traduction Français->Espagnol traduction Français->créole haïtien traduction Français->Malgache traduction Français->Allemand traduction Français->Néerlandais traduction Français->Italien

 traduction Français->Grec traduction Français->Hébreu traduction Français->Arabe traduction Français->Russe BETA traduction Français->Vietnamien traduction Français->Chinois BETA traduction Français->Japonais traduction Français->Coréen BETA

 
Partager "Langue du site" sur facebookPartager "Langue du site" sur twitterLien permanent

Lettres d'informations

 

Partager "Suivez-nous en images (sous-menu)" sur facebookPartager "Suivez-nous en images (sous-menu)" sur twitterLien permanent
Accueil♥ ... des bibliothécaires

♥ ... des bibliothécaires

 

Visions du Futur
Aiôn (Ludovic Rio)

note: 4À quoi ressemblera demain ? Critique - 1 juillet 2020

Pour s'en faire une idée, le plus simple est de poser la question aux auteurs. Les auteurs de bande dessinée imaginent l'avenir depuis longtemps... Des Pionniers de l'espérance à Valérian, on ne compte plus les œuvres d'anticipation qui se sont donné pour mission de mettre en scène notre futur commun. Mais les enjeux de société et les interrogations n'ont cessé d'évoluer. Les espoirs et les angoisses d'aujourd'hui ne ressemblent pas à ceux d'hier. Autrement dit, l'avenir n'est plus ce qu'il était. Les scénaristes et dessinateurs de la nouvelle génération d'auteurs l'ont bien compris. Comme leurs prédécesseurs, ils s'appuient sur le monde actuel pour inventer celui de demain et délivrer leur vision du futur. Ou, plus exactement, leurs visions des futurs. Car l'avenir ne se conjugue pas au singulier, il s'écrit au pluriel... et en images ! Découvrez six Visions du futur. Bonne découverte et bons voyages à travers l'imaginaire !

Visions du Futur
Tremen (Pim Bos)

note: 4À quoi ressemblera demain ? Critique - 1 juillet 2020

Pour s'en faire une idée, le plus simple est de poser la question aux auteurs. Les auteurs de bande dessinée imaginent l'avenir depuis longtemps... Des Pionniers de l'espérance à Valérian, on ne compte plus les œuvres d'anticipation qui se sont donné pour mission de mettre en scène notre futur commun. Mais les enjeux de société et les interrogations n'ont cessé d'évoluer. Les espoirs et les angoisses d'aujourd'hui ne ressemblent pas à ceux d'hier. Autrement dit, l'avenir n'est plus ce qu'il était. Les scénaristes et dessinateurs de la nouvelle génération d'auteurs l'ont bien compris. Comme leurs prédécesseurs, ils s'appuient sur le monde actuel pour inventer celui de demain et délivrer leur vision du futur. Ou, plus exactement, leurs visions des futurs. Car l'avenir ne se conjugue pas au singulier, il s'écrit au pluriel... et en images ! Découvrez six Visions du futur. Bonne découverte et bons voyages à travers l'imaginaire !

Visions du Futur
Soon (Thomas Cadène)

note: 4À quoi ressemblera demain ? Critique - 1 juillet 2020

Pour s'en faire une idée, le plus simple est de poser la question aux auteurs. Les auteurs de bande dessinée imaginent l'avenir depuis longtemps... Des Pionniers de l'espérance à Valérian, on ne compte plus les œuvres d'anticipation qui se sont donné pour mission de mettre en scène notre futur commun. Mais les enjeux de société et les interrogations n'ont cessé d'évoluer. Les espoirs et les angoisses d'aujourd'hui ne ressemblent pas à ceux d'hier. Autrement dit, l'avenir n'est plus ce qu'il était. Les scénaristes et dessinateurs de la nouvelle génération d'auteurs l'ont bien compris. Comme leurs prédécesseurs, ils s'appuient sur le monde actuel pour inventer celui de demain et délivrer leur vision du futur. Ou, plus exactement, leurs visions des futurs. Car l'avenir ne se conjugue pas au singulier, il s'écrit au pluriel... et en images ! Découvrez six Visions du futur. Bonne découverte et bons voyages à travers l'imaginaire !

Visions du Futur
Mécanique céleste (Merwan)

note: 4À quoi ressemblera demain ? Critique - 1 juillet 2020

Pour s'en faire une idée, le plus simple est de poser la question aux auteurs. Les auteurs de bande dessinée imaginent l'avenir depuis longtemps... Des Pionniers de l'espérance à Valérian, on ne compte plus les œuvres d'anticipation qui se sont donné pour mission de mettre en scène notre futur commun. Mais les enjeux de société et les interrogations n'ont cessé d'évoluer. Les espoirs et les angoisses d'aujourd'hui ne ressemblent pas à ceux d'hier. Autrement dit, l'avenir n'est plus ce qu'il était. Les scénaristes et dessinateurs de la nouvelle génération d'auteurs l'ont bien compris. Comme leurs prédécesseurs, ils s'appuient sur le monde actuel pour inventer celui de demain et délivrer leur vision du futur. Ou, plus exactement, leurs visions des futurs. Car l'avenir ne se conjugue pas au singulier, il s'écrit au pluriel... et en images ! Découvrez six Visions du futur. Bonne découverte et bons voyages à travers l'imaginaire !

L'éléphante qui cherchait la pluie (Michel Piquemal)

note: 5L'éléphante qui cherchait la pluie Valérie - 16 juin 2020

Une très belle histoire pour découvrir la vie des éléphants.

Haiti direct - Big band, mini jazz & twoubadou sounds, 1960-1978 (Pierre Blain)

note: 5Haïti Direct, quels musiciens ! Valérie - 14 novembre 2019

La Compas Direct, ou tout simplement Compas, est un genre musical moderne, originaire d'Haïti. Popularisé par le saxophoniste et guitariste Jean-Baptiste Nemours en 1955. L’année 1955 serait la date du début de mise en place du rythme Compas Direct par Nemours Jean-Baptiste, rythme qu’il aurait finalisé en 1957.

Game of Thrones n° Saison 4 - épisodes 1 & 2
Game of Thrones - Saison 4 (D.B. Weiss)

note: 5Génial Critique - 29 mai 2019

Super génial

Regain (Gaël Faure)

note: 5Regain Valérie - 29 mai 2019

Auteur-compositeur-interprète, Gaël Faure nous offre un magnifique album. J'adore !

L'image manquante (Christophe Bataille)

note: 5Prix Un certain regard, Festival de Cannes, 2013. Critique - 1 décembre 2017

"(...) impressionnant, intime, émouvant. Tout résonne d'une manière essentielle dans cette évocation d'une enfance vécue au Cambodge sous la dictature des Khmers rouges, dans des camps de travail où la famine répandait la mort. (...)"
Frédéric STRAUSS, telerama.fr, 20 mai 2013.

L'Amour food (Olivier Joyard)

note: 4Délicieux documentaire Critique - 1 décembre 2017

"(...) Un savoureux documentaire, L'Amour food.
Proche de l'extase d'un André Breton (L'Amour fou), la cuisine fait l'objet d'une nouvelle adoration. Curieux et explorateur de ce mouvement emportant les "foodistes" dans une transe sans égale, Olivier Joyard en dresse le cadre, comme s'il dressait une table sur laquelle sont posés tous les ingrédients précis d'une messe sensorielle. Rencontrant ses adeptes parfois délirants, capables de traverser paris pour acheter une simple carotte chez le primeur qui tue, interviewant des chefs pour saisir l'esprit qui les anime, le journaliste éclaire le mystère de cette frénésie. (...)"
Jean-Marie DURAND, Les Inrockuptibles, 10 décembre 2014.

Petites Casseroles (Uzi Geffenblad)

note: 5SUBLIME Critique - 1 décembre 2017

- La petite casserole d'Anatole : Prix du public, Festival international d'animation d'Annecy, 2014.

La vache et le prisonnier (Henri Verneuil)

La Belle et la Bête (Bill Condon)

note: 5La féérie de Disney toujours au rendez-vous Critique - 30 novembre 2017

Festival de couleurs et d'effets spéciaux à la pointe, d'images de synthèse bluffantes et de chansons entraînantes, ce long-métrage - un poil long pour les plus petits (2 h 09) - captive d'emblée. Le réalisateur américain, Bill Condon, connaît les partitions spectaculaires. La fraîcheur d'une Emma Watson virevoltante y est pour beaucoup.
Le Figaro -Nathalie Simon - le 21/03/2017

Julius et le Père-Noël (Jacob Ley)

note: 4Un conte de Noël pour les petits Critique - 30 novembre 2017

"Ce programme possède du charme, respecte une vraie tradition pour le conte, et s'avère parfaitement calibré pour les yeux de nos petits lutins, impatients d'embarquer leurs parents dans leur univers cotonneux."
Pierre VEDRAL, avoir-alire.com

La La Land (Damien Chazelle)

note: 5Vous ne verrez plus les comédies musicales de la même façon... Critique - 30 novembre 2017

- Coupe Volpi de la meilleure actrice, Festival international de Venise 2016,
- Golden Globe du meilleur acteur / comédie ou comédie musicale 2017,
- Golden Globe de la meilleure actrice / Comédie / Comédie musicale 2017,
- Golden Globe du meilleur réalisateur 2017,
- Golden Globe du meilleur film / Comédie/Comédie musicale 2017,
- BAFTA Film Award, meilleur film 2017,
- BAFTA Awards, meilleur réalisateur 2017,
- BAFTA Awards, meilleur musique 2017,
- BAFTA Awards, meilleure actrice 2017,
- BAFTA Awards, meilleure photographie 2017,
- Oscar du meilleur décor 2017,
- Oscar de la meilleure direction artistique 2017,
- Oscar de la meilleure photographie 2017,
- Oscar de la meilleure musique de film 2017,
- Oscar de la meilleure chanson originale 2017,
- Oscar du meilleur réalisateur 2017,
- Oscar de la meilleure actrice 2017

Birdman (ou la surprenante vertu de l'ignorance) (Alejandro Gonzalez Inarritu)

note: 5Un rôle superhéros décadant incarné par un Michael Keaton grandiose Critique - 30 novembre 2017

Oscar du meilleur film 2015,
Oscar du meilleur réalisateur 2015,
Oscar du meilleur scénario original 2015,
César du meilleur film étranger 2016
2 Golden Globes pour le meilleur film scénario et le meilleur acteur

Lion (Garth Davis)

note: 5Conte des temps modernes Critique - 30 novembre 2017

BAFTA Awards, meilleur acteur dans un second rôle 2017,
BAFTA Awards, meilleur scénario adapté 2017

Un joyeux Noël (Donna VanLiere)

note: 1Émouvant Critique - 30 novembre 2017

Spectacle de la compagnie des Enfants perdus, mis en scène par Laurent Cottel.
Petite merveille à ne pas manquer.

Frère des ours (Bob Walker)

note: 5INCONTOURNABLE Critique - 26 octobre 2017

Baby Boss (Tom McGrath)

note: 5Drôle à souhait Critique - 26 octobre 2017

"Men in Black" version couches-culottes !

Zootopie (Byron Howard)

note: 5REMARQUABLE Critique - 26 octobre 2017

C'est beau la vie quand on y pense (Gérard Jugnot)

note: 4TOUCHANT Critique - 26 octobre 2017

Les Figures de l'ombre (Theodore Melfi)

note: 5SUPERBE Critique - 26 octobre 2017

Magic in the Moonlight (Woody Allen)

note: 1Télérama, 20 Minutes et Gala Critique - 28 septembre 2017

Chaque année, comme le bon vin, les films de Woody Allen font souffler un vent de folie douces dans les salles de cinéma. Le cru 2014, "Magic in the Moonlight", est vraiment délicieux.
20 Minutes - Caroline Vié - le 22/10/2014

Magic in the moonlight est un film délicieux. Le plus délicieux des récents Woody.
Télérama - Pierre Murat - le 22/10/2014

C'est joli, c'est bien écrit, on se retrouve dans cet univers alle­nien si fami­lier, et on se laisse porter.
Gala - Camille Choteau - le 22/10/2014

Marguerite et Julien (Valérie Donzelli)

note: 3Le Parisien et Studio Ciné Live Critique - 28 septembre 2017

Ce drame amoureux est d'une très grande beauté, et Anaïs Demoustier est idéale dans cette courageuse partition romantique.
Le Parisien - Pierre Vavasseur - le 02/12/2015

Intemporel, "Marguerite et Julien" traverse les époques comme les influences cinématographiques, mariant harmonieusement effluves truffadiennes et souvenirs de "Peau d'âne" ou du "Sauvage".
Studio Ciné Live - Thierry Cheze - le 02/12/2015

Total Recall - Mémoires programmées (Len Wiseman)

note: 5Alain Grasset - le 15/08/2012 Critique - 28 septembre 2017

Un film efficace, bourré de séquences spectaculaires et d'effets spéciaux.

Il a déjà tes yeux (Lucien Jean-Baptiste)

note: 5Télérama - Guillemette Odicino - le 18/01/2017 Critique - 27 septembre 2017

Même si la fin est artificiellement mouvementée, cette fantaisie sociale fait du bien, avec ses répliques bien balancées et son casting impeccable.

Krzysztof Kieslowski : Premiers Plans (Krzysztof Kieslowski)

Quand ça va ! quand ça va pas ? : leur corps expliqué aux enfants (et aux parents !) (Michel Cymes)

Vampire en pyjama (Dionysos)

note: 5Chronique médicale et rock'nroll francis - 27 octobre 2016

La version en chansons et en énergie du livre du chanteur. Eblouissant !